On garde Google ou pas ?

Sous ce titre un brin provocateur, le fait est que l’architecture de ce moteur de recherche est intellectuellement très primaire.

Heureusement, il existe des alternatives pour créer autre chose, sans bigdata, sans crawl, sans inégalité, et avec plusieurs acteurs.

Je vous présente une de celles-ci, sans entrer dans des détails techniques élitistes.

La lecture de ce billet est à consommer sans modération, avec un verre d’eau à la main et les pieds en éventail (ce qui permet de faire un peu de vent ;-)

La récréation est ici.

Veille proposée par Christian Méline le 27/07/2015 dans la catégorie Moteurs de recherche - 527 lectures

Poster un commentaire

Pseudo

E-mail (non publié)

Votre commentaire

Recevoir une notification lorsqu'une réponse est postée (lien de désabonnement présent dans l'e-mail)

Veuillez recopier le code de sécurité : grrqf2u7vw